• le choix de procédés contribuant à la mise en conformité du site avec la DCE ;
  • l’éradication des nuisances ;
  • l’intégration du site dans son environnement ;
  • la réduction de la pénibilité du travail et l’intégration de l’homme dans son univers de travail ;
  • la maîtrise des coûts de fonctionnement et la pérennisation des investissements.

Les engagements :

  • 300 ha libérés à l’ouest du site et rendus à la Ville de Paris ;
  • une réduction de 40% de l’emprise au sol de l’usine ;
  • la démolition des bassins de traitement primaire actuellement à ciel ouvert ;
  • une file eau repensée ;
  • une stratégie multi filières pour la valorisation maximale des boues ;
  • un vaste programme d’aménagements paysagers constitués de liaisons vertes à l’intérieur et aux abords du site.

Le site de l'usine Seine Aval