Dans le bilan visuel présenté par le SIAAP, seuls les rejets apparents à la sortie du canal d'Herblay et les matières flottantes en aval sont pris en compte. Les plaintes des riverains sont parfois étayées de photos.

Ces nuisances font souvent suite à des épisodes pluvieux importants.

Nous n'avons pas d'explication quant à la présence récurrente de mousses, pour laquelle l'action corrective est : "Ajout d'anti-mousse" !

On ne peut que regretter que l'impact des travaux et des bâtiments de l'usine ne soit pas pris en compte dans ce bilan visuel.

Nous n'oublions pas les promesses écrites du SIAAP : "Partiellement enterrés, les bâtiments seront couverts de végétation et masqués par un rideau d'arbres"

(Seine Aval, l'actu n°4 juin 2009)Haie d'arbres